A Coignières un jour, quelque chose clocha…

Réfection de l'église de Coignières

Le clocher fut descendu, le corps du XIIIe siècle de Saint-Germain d’Auxerre recouvert de voiles, et une petite armée diligente s’empara des pierres à rénover. Les cloches en profitèrent pour s’offrir une escapade bien méritée après toutes ces années…

Mon beau tzigane mon amant
Écoute les cloches qui sonnent
Nous nous aimions éperdument
Croyant n’être vus de personne

Mais nous étions bien mal cachés
Toutes les cloches à la ronde
Nous ont vus du haut des clochers
Et le disent à tout le monde

Demain Cyprien et Henri
Marie Ursule et Catherine
La boulangère et son mari
Et puis Gertrude ma cousine

Souriront quand je passerai
Je ne saurai plus où me mettre
Tu seras loin Je pleurerai
J’en mourrai peut-être

Guillaume Apollinaire (Alcools)

Un commentaire sur “A Coignières un jour, quelque chose clocha…

  1. bravo pour ceux qui pensent à remettre en état notre beau patrimoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.