Tu sais ce que j’en fais de tes lépiotes mal élevées ?

Lépiotes élevées, coulemelle fargussiennes

BeurkBeurk, beurk, beurk !!! Mes boss ont des amis, en principe c’est bien non ? Vouais mais bon, quand les amis (enfin aujourd’hui je ne vous cause que du grand « F » qui se reconnaîtra hein, avec ses bas de pantalon tout mouillés…) apportent un plein plein sac de champignons et pire encore, de coulemelles, non franchement c’est se f… de la gueule du chat ! Même si on les nomme aussi lépiotes élevées, lépiotes, les potes, ça pourrait prêter à confusion pour un matou pas futé voire illettré mais là non, on s’adresse à moi, Touareg le roi de la sente !!! On dit que le centre de la coulemelle est appelé mamelon ou nez de chat. Et vous pensez que ce grossier leurre pourrait fonctionner ? Qui pourrait avaler des trucs pareils ? D’accord y’ vont mettre du beurre mais sont capable d’y ajouter de l’ail et du persil, re-beurk. Et l’autre là, ma fargussienne à moi, qui se plie en deux pour remercier, et que je t’en rajoute des couches, merci F, t’as bien fait de passer F, reviens quand tu veux F, j’te jure….

En plus le grand qui se reconnaîtra, pensez-vous qu’il les a mesurées une par une les lépiotes ? En-dessous de 20 cm de haut y’a danger, gaffe à nous. Au-dessus ce serait bon. Enfin, « bon »… Si dans les jours qui suivent vous n’avez point de nouvelles, je vous conseille fortement la lecture ou la relecture d’un petit Sacha Guitry pour garder le moral (« Un plat de champignon le rendit orphelin… » – mémoires d’un tricheur).

Et comment qu’elle va te nous cuire cet arrivage massif La fargussienne ? Grillées les lépiotes, grillées.

  1. Enduire le côté lamelles du chapeau avec un mélange d’ail et de persil.
  2. Saupoudrer de gros sel.
  3. Mettre à cuire au four (position grill) ou sur un barbecue ou autre uniquement du côté lamelles (le chapeau ne supporte pas ce traitement).
  4. Déguster avec quelques tartines grillées, un peu de moelle dessus par exemple.

Moelle, vous avez dit moelle ?

4 commentaires sur “Tu sais ce que j’en fais de tes lépiotes mal élevées ?

  1. Ce n’est pas la hauteur de la lépiote élevée qui signe sa non dangerosité, mais plutôt la petitesse du chapeau…

  2. Ach so ! Donc si moi le chat je peux m’abriter sous le chapeau c’est bon ? Merci Calpurnia ;o)

  3. Autres lieux, autres habitudes : nos voisins de l’autre côté du Rhin appellent la coulemelle « champignon parasol », alors que chez nos autres voisins outre Alpes on l’appelle « baguette de tambour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.