Aux aviateurs de la R.A.F. …

En allant à La Celle-les-Bordes, tout juste après avoir emprunté la jolie petite route La Celle / Bullion, sur la droite se trouve cette stèle :
Aviateurs de la Royal Air Force

In remembrance
of
P./O./ K.E. BRYAN R.A.A.F.
FLIGHT SGT J.G.S.  BOANSON R.A.F.
FLIGHT SGT R.C. GUY R.A.F.
ONE NON IDENTIFIED

WHO GAVE UP THEIR LIVES
FOR LIBERTY AND CIVILIZATION
ON JUNE 8th 1944

Trouvé leur nom ICI (War time memories project) : le Lancaster de ces hommes fut abattu (où s’écrasa…) à La Celle-les-Bordes lors d’un bombardement de Massy Palaiseau.

  1. (W/O K. E. Bryan 514 Sqd. (d.8th Jun 1944) – W/O Bryan was killed when Lancaster DS822 JI-T came down at La Celle Le Bordes France on the 8th of June 1944 whilst on a bombing raid to Massy Palaiseau.
  2. F/S J. G. S. Boanson 514 Sqd. (d.8th Jun 1944) – F/S Boanson was killed when Lancaster DS822 JI-T came down at La Celle Le Bordes France on the 8th of June 1944 whilst on a bombing raid to Massy Palaiseau.
  3. Manque un « non identifié ».

R.A.F. = Royal Air Force – R.A.A.F. =  Royal Australian Air Force  – P./O. = officier pilote – FLIGHT SGT =  flight sergeant = sergent-chef de l’armée de l’air britannique.

8 commentaires sur “Aux aviateurs de la R.A.F. …

  1. En quittant les Bréviaires, il y a un petit mémorial également, à la mémoire d’aviateurs anglais.
    Toujours fleuri.
    Difficile de savoir qui paye pour ces fleurs perpétuelles…
    Un émouvant souvenir…

  2. Merci pour l’info Calpurnia, je ferai un p’tit tour à l’occasion. Pour les fleurs il existe un peu partout des comités, des associations pour la mémoire de… A vérifier à l’occasion itou. Bon été !

  3. C’est bon de se souvenir qu’ils sont venus nous sortir de la guerre et qu’ils sont loin de chez eux pour tjs.
    A France miniature il y a un champ de croix blanches qui nous sert la petite musique du souvenir et de la reconnaissance.
    Je ne passerai plus près de leur stèle sans une pensée pour eux.

  4. L’histoire très précise et complète de l’équipage de cet avion, ce que sont devenus les survivants, a été reconstituée par quelques amis, les familles des aviateurs morts ou ayant survécu, et moi-même. En 2009 à Choisel, j’ai raconté cette histoire sur plusieurs panneaux lors d’une exposition.
    Le pilote W.L. Mc Gown a déclaré s’être parachuté et avoir atterri sur la commune d’Auffargis (très probablement tout près de l’actuelle RD906 ou de St Benoit compte tenu des éléments en notre possession).
    Nous possédons aussi des photos de l’équipage, de la queue de l’appareil,etc. qui fut retrouvée dans la forêt à 300 ou 400m au sud de la stèle.
    Depuis 2009, nous avons réuni a plusieurs reprises les familles qui sont venues dans la région, depuis la Grande-Bretagne et l’Australie.
    Si quelqu’un souhaite des précisions, il suffit de me contacter en répondant sur ce fil et en laissant une adresse de contact.

  5. Bonjour,
    depuis 30 ans je passe régulièrement à vélo devant cette stèle et m’y arrête pour un instant de recueillement. Aujourd’hui seulement je découvre votre billet sur le site de la commune d’Auffargis, début de réponse à mon interrogation lancinant : qui étaient ces hommes qui ont donné leur vie pour nous?
    Bravo pour votre enquête et la réunion des familles! où puis je consulter l’histoire de ces hommes?
    Merci de votre réponse
    Philippe Mélot

  6. Merci pour ce courrier, par email privé je vous envoie l’adresse mail de Roger Guernon, spécialiste de ce fait.
    Bon vélo et bonnes découvertes (dans peu de jours je publierai deux photos – cimetière des Mesnuls, des stèles à la mémoire d’autres aviateurs abattu en 44…

  7. @ M. MELOT
    Vous pourrez consulter l’histoire de ces aviateurs en consultant les panneaux que j’ai réalisés pour une exposition à l’adresse suivante :
    http://www.choisel.fr/choiselfr/index.php/photos-videos/albums-photo/category/8-aviation

    Tout spécialement les 7 premiers panneaux en ce qui concerne ces aviateurs.

    Suivez bien les instructions en haut de pages afin de rendre les images parfaitement lisibles.

    Un ami est en train de compiler toute cette histoire, l’évolution de nos recherches depuis l’exposition, et quelques événements parallèles, dans un livre pour lequel il est à la recherche d’un éditeur qui pourrait publier à la fois en français et en anglais.
    Bonne consultation
    R.Guernon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.