Le chêne de Guernesey au coupe-coupe !

Vendredi 3 juillet : hier et ce matin, les arbres ont été abattus comme prévu. Pas de photo pour l’instant, pas de polémique non plus ici. Il est juste dommage qu’on n’ait pas pu déplanter-replanter ce joli chêne ! Désormais à suivre pour l’avancée des travaux…

Pour la « petite » histoire cet arbre était, nous dit-on, le petit-fils du chêne de la liberté de Victor Hugo. Nous sommes à Hauteville House, à Guernesey : « Au fond du jardin, se dresse un grand chêne. C’est le « Chêne des Etats-Unis d’Europe » que Victor Hugo planta le 14 juillet 1870, quelques jours avant la déclaration de guerre de la France à la Prusse…

« Aujourd’hui 14 juillet 1870, à une heure de l’après-midi, mon jardinier Tourtel m’assistant en présence de mon fils Charles, petit Georges et petite Jeanne étant là, j’ai planté dans mon jardin le gland d’où sortira le chêne que je baptise : « Chêne des Etats-Unis d’Europe ».

Le 13 septembre 1870, de retour en France, il note : « Julie (jeune soeur de Madame Hugo qui continuera à habiter Hauteville après le départ de Victor Hugo en 1870) m’écrit de Guernesey que le gland planté par moi le 14 juillet a germé. Le chêne des Etats-Unis d’Europe est sorti de terre le 5 septembre, jour de ma rentrée à Paris ».

A tronçonner le chêne de Guernesey ?
Dans le cadre de la réalisation d’un « dépose-minute » à l’école primaire de La Toucharderie, nos correspondants nous informent qu’il est prévu d’abattre deux arbres sur l’espace en herbe derrière l’école, ce qui semble normal pour réaliser au mieux l’aménagement prévu.
Le problème est l’abattage programmé du « chêne de Guernesey » que tous les anciens élèves de M. Noguès, directeur de l’école d’Auffargis durant une vingtaine d’années à partir de 1970, et passionné de Victor Hugo (d’où la provenance du chêne) lui ont offert lors de son départ à la retraite. Ce chêne est un très bel arbre, même les bûcherons sont atterrés de devoir l’abattre… Est-il possible de faire un effort pour le préserver ?
Sachant que les bûcherons reviennent demain à l’école, il est sans doute trop tard mais qui sait ? Un arbre, ça se déplace, même en juillet ! Et, à part le côté symbolique de la chose,  parents lancez-vous, proposez l’installation d’un Pédibus, c’est tellement convivial, sans danger et sans pollution ! En cette époque de troubles écologiques de premier ordre, pourquoi ne pas en profiter pour restreindre la circulation des véhicules ?

Courriel de la mairie : mairie.auffargis at wanadoo.fr
(attention : bien remplacer le « at » par l’arobase habituelle et ne pas laisser de blancs entre les mots !)
Téléphone  : 01 34 57 86 20

A lire aussi, chez Calpurnia.
Pas assez de parents pour le Pédibus ? Sans aucun doute un certain nombre de personnes retraitées ou à la maison pourraient donner un coup de main. Il y a un coût ? Certes : panneaux, gilets, information. Mais si mince par rapport au reste, il y a urgence à mettre en place autre chose, qu’en dites-vous ?

11 commentaires sur “Le chêne de Guernesey au coupe-coupe !

  1. Bonjour Fargusienne ,merci pour avoir fait passer l’info.Es-ce vraiment nécessaire de le passer au coupe-coupe?
    Un arbre met tellement longtemps à pousser……

  2. Je crois qu’on se mobilise un peu tard.
    Je trouve tout simplement scandaleux d’envisager d’abattre deux arbres (outre celui de Monsieur Noguès) pour la mise en place d’un « dépose express ».
    La voiture est-elle donc prioritaire sur tout ?
    Les enfants n’ont-ils plus de pieds ?
    Ne pouvait-on se pencher sur le problème, vu la configuration des lieux, autrement qu’en abattant des arbres ?
    Toute la famille a pétitionné, espérons que l’on sera entendus.

  3. il faudrait envoyer le plus de mails possible en mairie ou passer des coups de fil… Même s’il est peut-être trop tard (quoi qu’on ne sait jamais), c’est important que la mairie sache que nombre de fargussiens ou d’anciens fargussiens sont attachés à des valeurs symboliques fortes comme cela…
    Une ancienne élève de M. Noguès

    PS. Mme la fargussienne, peut on donner ici le mail de la mairie pour faciliter la tâche des personnes qui souhaitent se manifester?

  4. et bien c’est ici que j’apprends la vie et la mort d’un arbre… alors que je passe près de lui tous les jours ou presque. mince alors ! De toute façon il faudrait faire des essais ou simulations de ce « dépose express »… avant de couper l’arbre de la sagesse; Elle est ou cette pétition à signer ??

  5. Nous sommes allées sur les lieux aujourd’hui.
    Le « dépose express », c’est du GRAND N’IMPORTE QUOI, cela aurait pu se faire sans sacrifier aucun arbre, juste la haie qui de toutes manières est condamnée en grande partie !
    Les bucherons sympas qui savaient que le chêne était l’objet de polémiques, attendent demain matin, 7 H, avant de l’abattre définitivement.
    Il y a donc URGENCE à faire… Je ne sais pas s’il y a un volontaire pour aller s’attacher à l’arbre avec une manif pour le soutenir ???
    Dans l’absolu, merci à monsieur le Maire de ne répondre à personne !

  6. Coquillette,va t’accrocher à l’arbre pour les empécher même si tu es en pyjamas !!Tu y es tout proche et je vous apporte les croissants un peu plus tard….

  7. Bon maintenant il est trop tard pour sauver ce chêne…
    Mais nous n’en resterons pas là.
    Co-fondatrice de l’association de sauvegarde d’Auffargis, je compte bien participer aux actions qui vont être menées…
    Monsieur le maire n’a pas voulu entendre quoi que ce soit, et ne serait-ce qu’interrompre les travaux en cours pour réflexion…
    Monsieur le maire a préparé son coup avec soin, en prévoyant l’abattage des arbres le premier jour des vacances scolaire…
    Monsieur le maire ne supporte pas la contradiction.
    Il va être servi. Ce n’est pas un chèque en blanc que nous délivrons à nos élus, nous sommes en République.
    Certains savent entendre les récriminations et les protestations…

  8. Trop tard plus de “chêne de Guernesey”……il est passé au coupe coupe…. que pensent tous les anciens élèves de M. Noguès ? Une question est-ce que ce monsieur est encore des nôtres ?

  9. Beaucoup d’anciens élèves sont plus que consternés par cette histoire…
    Et oui, il est toujours des nôtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.