D’imbuvables araignées ou : ici on adore les bêtes à papattes…

Lot d\'araignées imbuvables

Ami lecteur, si tu presses toi-même tes oranges le matin pour ton jus vitaminé, passe ton chemin. L’atelier bricolofargus du jour requiert des emballages type briques que tu ne fréquentes sans aucun doute pas. Nous si, surtout quand « y’a du monde » !

Donc, pour réaliser les araignées que tu pourras ensuite faire pendre à ton plafond (araignée, plafond, ça vous dit quelque chose ?), il faut :

  1. Avoir lu le grand livre de Thibaut-le-bricolo  (je sais, c’est précis ! NB titre sur simple demande)
  2. au moins une brique par nenfant, brique lavée séchée et de préférence de section carrée (comme le montre l’image nous avons recyclé de la brique à section rectangulaire mais le résultat laisse à désirer, l’araignée au plafond n’en est que plus déséquilibrée,
  3. une paire de ciseaux, une agrafeuse, des agrafes (le nombre de fois où on a l’agrafeuse mais plus que deux ou trois agrafes…),
  4. un bout de ficelle,
  5. une perle,
  6. des enfants ou des petits-nenfants dont les plus jeunes au lit pour la sieste (indispendable).
  • Découper et jeter le bas de la brique (là où il y a le bec verseur qui, en général, verse à côté).
  • Découper deux des faces opposées comme suit : tracer 4 bandes de largeur égale jusqu’à 4 cm en dessous du haut de la brique (ces 4 cm formeront le corps charnu de l’aragne) puis découper ou faire découper selon les traits.
  • Etre prêt à des réflexions de ce genre : houuuuu M’man/Mamie/Mémée j’ai coupé de travers, c’est pas grave hein ? Répondre que non, bien des araignées ayant eu des accidents de parcours, surtout au plafond.
  • Plier les papattes en deux dans le sens de la longueur et les agrafer en haut, pattes de l’agrafe à l’intérieur par sécurité.
  • Replier sur environ 2cm le bas des papattes pour les former (voir image).
  • Faire faire les yeux par les petites personnes qui piaffent : gommettes, étiquettes, papier à colorier et coller, tout est bon. S’exposer à des réflexions de ce genre : houuuuu M’man/Mamie/Mémée, j’ai tellement appuyé avé le feutre que j’ai percé le papier, c’est grave ? Soupir. Non, pas grave. Essaie à nouveau.
  • Tailler un longueur de ficelle, fil etc… (faut que ça pende !), faire un gros noeud à un bout et demander à votre (vos, encore plus drôle) assistant(e, es) d’y enfiler la perle qui calera l’araignée.
  • Percer le fond de la brique en son centre et faire enfiler par les mêmes le fil (j’y arrive pas M’man/Mamie/Mémée, tu me m’aides ?) dans le trou, perle du côté du noeud en bas.
  • Faire une boucle à l’autre extrémité, ayé, votre (vos) assistant(e, es) est tellement content (e, es) qu’il (ils, elle, elles) fonce réveiller les siesteux qui s’empressent de tirer comme des mules sur les fils et fracassent les aragnes et le tour est joué. C’était celle de Josette et elle est cassée… bouuuuuuuu !
  • La prochaine fois qu’on vient, on en refait hein M’man/Mamie/Mémée ?

Bricolofargus ravie

2 commentaires sur “D’imbuvables araignées ou : ici on adore les bêtes à papattes…

  1. super ces araignées même qu’elles font presque peur
    Déséquilibrées elles pourraient devenir de soucoupes volantes ou autres ovnis
    en tous cas bravo aux bricolofargusien(ne)s et leur directrice artistique

  2. Merchi !!! Je n’avais pas vu le côté ovni mais en effet… surtout quand elles louchent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.