SOS bonhomme de neige maltraité (à Saint-Hubert !)

SOS envoyé par l’amie Irène car voyez un peu ce qui se passe chez nos voisins de Saint-Hubert !
Une horreur. On ne trouve heureusement pas ça chez nous !!!

SOS bonhomme de neige maltraité

« Oyez donc la triste histoire de ce bonhomme de neige, telle que nous l’a confiée notre amie Irène : prenez un jardin paisible, une maman et son fiston, et trois petits cabots….
Maman et gamin font amoureusement un petit bonhomme de neige, un bout de carotte pour le nez, deux morceau de réglisse pour les yeux, un bonbon à la cerise pour une bouche gourmande, deux bâtons et un bonnet, et le tour est joué.
Maman et son coquin rentrent chez eux au chaud en emportant quand même le bonnet.
C’est là qu’entrent en jeu les trois gremlins ! Attirés par cet être peu odorant, ils ne peuvent s’empêcher de résister à la tentation impérieuse d’uriner dessus. Ensuite ils découvrent que son nez est une carotte. Leurs seuls plaisirs terrestres se résumant à manger et uriner en toute place, ils dévorent le nez, la bouche et une seul œil… parce que le réglisse n’est sans doute pas une saveur qui plait à la gent canine (par contre, crotte de chat = miam, allez comprendre…).
Le bonhomme de neige ainsi maltraité n’a plus qu’un seul œil pour pleurer et son rimel coule… Voilà comment c’est arrivé. »

Un commentaire sur “SOS bonhomme de neige maltraité (à Saint-Hubert !)

  1. L’histoire de ce bonhomme de neige :
    Prenez un jardin paisible, une maman et son fiston, et trois petits cabots….
    Maman et gamin font amoureusement un petit bonhomme de neige, un bout de carotte pour le nez, deux morceau de réglisse pour les yeux, un bonbon à la cerise pour une bouche gourmande, deux bâtons et un bonnet, et le tour est joué.
    Maman et son coquin rentrent chez eux au chaud en emportant quand même le bonnet.
    C’est là qu’entrent en jeu les trois greemlins ! Attirés par cet être peu odorant, ils ne peuvent s’empêcher de résister à la tentation impérieuse d’uriner dessus. Ensuite ils découvrent que son nez est une carotte. Leurs seuls plaisirs terrestres se résumant à manger et uriner en toute place, ils dévorent le nez, la bouche et une seul œil… parce que le réglisse n’est sans doute pas une saveur qui plait à la gente canine (par contre, crotte de chat = miam, allez comprendre…).
    Le bonhomme de neige ainsi maltraité n’a plus qu’un seul œil pour pleurer et son rimmel coule…
    Voilà comment c’est arrivé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.