Gâto levé, gâto brûlé

Il y avait longtemps que La fargussienne gourmande n’avait pas partagé ses recettes alors vive la reprise. Mais bon, vu le titre vous avez déjà compris que le chat, sortant de sa torpeur pour venir renifler les bonnes odeurs, se recroquevilla illico en découvrant un truc calciné. Comment ça « chat – torpeur » ? C’est un fait. Et un scoop. Depuis le 25 août le chat se morfond, dort, mange, se morfond, dort, mange, se morfond. Plus aucune conversation, le vide sidéral. Je vous dirai un prochain jour pourquoi mais ça n’est pas le sujet aujourd’hui.

Reprenons. Calciné donc. Que sur le dessus je vous rassure. Bon, le dessous aussi, j’avoue. Mais entre les deux couches grillées, c’était bon. Si !

Difficulté : fastoche sans plus. Côté cuisson… surveillance obligatoire !
Préparation : 30 minutes
Cuisson : 30 à 35 minutes
Ingrédients :

  • 200 grammes de farine
  • 3 oeufs
  • 125 grammes de beurre
  • 3 cuillerées à soupe de sucre en poudre
  • 1 cuillerée à café de sel fin. Pas de sel ajouté ici, seul le beurre salé ayant droit de cité !
  • 20 grammes de levure fraîche de chez Bigini à Auffargis :0)

– Faire un puits dans la farine, y verser 2 oeufs entiers et le jaune du 3ème battus ensemble, puis le beurre fondu à blanc le sucre et le sel.
– Mélanger en battant bien la pâte, y ajouter la levure délayée dans un peu d’eau ou de crème fraîche.
– Battre le troisième blanc en neige, le joindre à la préparation.
– Verser le tout dans un moule beurré et laisser lever la pâte dans un endroit chaud.
– Quand la préparation est levée à point, enfourner 30 à 35 minutes dans un four chaud.

Gâto bien levé avant calcination

  1. NB1 comment ça il n’y a pas de photo du résultat ? Relisez donc le titre et vous comprendrez que votre fargussienne tente d’éviter la honte…
  2. NB2 je l’ai refait depuis, c’est très bon !
  3. Siamois dubitatif

5 commentaires sur “Gâto levé, gâto brûlé

  1. Ah :o) Mais en fait il est presque tout le temps comme ça ! Heureusement que je discute avec le geai sinon….

  2. et… pas de nougatine, dans ce galant gâteau gâté???
    vous êtes bien, pour vous paraphraser, une gourmette gourgandine de toutes les gourmandises à goûter 😉
    (ahhh! mais ce n’est pourtant pas le DicoDingo du G aujourdh’ui 😉

  3. Ahahaaaa gourmande Fanchette (vous zaussi n’est-ce pas ?), mais nougatine brûlée gâto doublement loupé !!!

  4. Et le chat…. il aime pas les gateaux ??? Il attend son Pepère…? S’il veut d’lanimation j’peux lui chanter un cotcot codek au pepère Touareg….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.