Musée / moules frites

Dimanche 6 avril, bon allez on reste. Malgré une pluie gelée, drue, grise à souhait. Réjouissante matinée au Musée de France Opale Sud, 60, rue de l’Impératrice, 62 600 Berck-sur-Mer – Tél : 03 21 84 07 80, Fax : 03 21 84 96 29, E-mail: ICI). En ce premier dimanche du mois, opération portes ouvertes, et, dans ce cadre, Madame Héry, amie du musée, nous prend sous son aile berckoise pour nous offrir une visite richement commentée dont nous la remercions à nouveau.

Section peintures : « Fréquenté par Edouard Manet, Berck fut l’un des lieux préférés d’Eugène Boudin. Après eux, ils furent plus d’une centaine à venir s’inspirer de la marine locale. Comme les oyats, quelques-uns prirent racine dans les nouveaux quartiers disputés à la dune. Aucun des « peintres berckois » n’est originaire de Berck, ni même de ses environs, mais certains d’entre eux établissent avec la population locale, des relations qui dépassent le simple rapport au modèle. Cette connivence transparaît, tant dans le regard caustique que jette Eugène Trigoulet sur les « parisiens » à la plage, que dans la précision du regard de Jan Lavezzari et de Francis Tattegrain... » suite ICI.

Suite à une exposition sur le verre restent quelques oeuvres d’artistes comme Marcoville (son chariot de poisson en verre et ses vérotières sont superbes, sans parler de son merveilleux banc de poissons en verre recyclé) ou Jörg Zimmermann, verriers magnifiques, ou encore des perliers d’art comme Amélie de Montard.

Musée de Berck Musée de Berck, banc de poissons de Marcoville A l'vraie mode ed'Berck

Une section archéologie : « Le territoire délimité par les vallées de la Canche et de l’Authie et, au-delà, le littoral de la Côte d’Opale, cachent des trésors inattendus. Dans ces terres fertiles qui souvent tiennent lieu de frontières, la marée amène à la fois conquérants et marchands… » suite ICI.

Début d’aprèsm, la pluie s’arrête une petite heure :

Multi-formes et multicolores ! Rokkakus attendant le signal de l'assaut Fils emmêlés et parapluie plié

Tentative de promenade sur le sentier des dunes en direction du petit port de La Madelon pour apercevoir le « Marianne-toute-seule« , retour véhicule, tentative de promenade vers Le Touquet vite arrêtée par de vigoureuses chutes de neige, retour en ville, salut à l’ancien phare à section carrée désormais partie de l’église, et re-miam avant route feutrée vers notre havre.

Sentier des dunes vers La Madelon Ancien phare, église de Berck Berck, champ de tulipes sous la neige

Schluuuuuuuuurpsssssss !

Suite demain.

6 commentaires sur “Musée / moules frites

  1. merci pour toutes ces découvertes. La région est très riche et mérite de nombreuses visites. La dernière fois que j’y ai fait un tour j’ai manqué Naours, dont j’étais curieuse.
    Mais j’avais passé plus de temps que prévu à Péronne. Les routes sont sillonnées, les hôtels emplis de visiteurs, surtout 90 ans après la Grande guerre : on s’y croise, on y parle, entre européens venus sur les cimetières impressionnants – en particulier nos voisins allemands. Au-delà des paysages et des souvenirs cruels c’est la rencontre des générations plus jeunes, dans la philosophie partagée du « plus jamais ça » de nos grands-pères.
    Européens, Canadiens, Australiens, etc… Voilà une région que seuls les Français oublient !

    Et pour l’actualité, en plus des Ch’tis-picards, il y a même un cimetière chinois, très émouvant, à Noyelles-sur-mer au nord de la baie de Somme.
    Justement, les cerfs-volants ne sont-ils pas un peu chinois ?

  2. Elle va trop vite not’ Fanchon, Noyelles c’est la suite :o))
    Quant à la fréquentation, la région est très très touristique et très équipée également. Nous ne nous en lassons pas, il y a encore tant à découvrir. Une malencontreuse course cycliste nous a fait louper Hesdin, le mauvais temps nous a détournés de l’abbaye et des jardins de Valloires, ce sera pour le prochain séjour !

  3. Oh, Oh, Stop ! arrêtez ce déluge (sic) de compliments sur le Ch’nord. Vous allez me faire regretter de l’avoir quitté pour la Drôme !

  4. Allons, allons !!! Y’a qu’à garder un pied en haut et l’autre dans le midi-moins-le-quart et hop ! Pour ce faire, bien évidemment, il faut avoir les genoux en bon état :o))))))

  5. Miam-miam……slurrppss….gloouuutch……je vois !!!

  6. Tziiiiiiiingg…………désolé(e)…..je fauche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.