Les grignoteuses ont encore frappé…

chenilles2.jpg

Notre belle monnaie-du-pape ? « Elles » l’ont adorée, jusqu’au trognon ! Et en moins de temps qu’il n’en faut pour relater leurs exploits… Elles aiment les crucifères et, même si nous les trouvons belles, il y a très nette exagération de leur part.

Par contre plus de plante mais pas de chrysalides non plus. Il semble qu’elles soient vigoureusement parasitées par des petits hyménoptères : les braconides. Les femelles pondent sur les chenilles ou les nymphes dans leur cocon, des oeufs du parasitoïde sortent des larves qui se nourrissent du corps de leur hôte et percent la paroi de la chrysalide pour tisser leur cocon ; l’adulte sortira au printemps ou en été.

Ainsi va la vie au jardin. Et ailleurs.

 

2 commentaires sur “Les grignoteuses ont encore frappé…

  1. chez nous ce sont de petites minus toutes vertes sans poil, elles se sont attaquées aux feuilles des ancholies…. il reste les tiges et quelques graines….

  2. C’est fou la quantité de « grignoteuses » qu’il y a cette année… que ce soit les belles à poil ou les rondelettes sans poil, marron, bien charnues, les petites vertes qui ont la ligne, les longues et bien cornues, les porteurs-porteuses de maison (les escargots se déplacant en camping-cars !), les noctuelles petites, marron foncées, rapides et arrivant sur leur proie par bandes : c’est un monde affamé de verdure ; il est d’ailleurs à remarquer que ces Convives chipotent de temps à autre et ne bouffent pas toutes les plantes, auraient tendance à laisser pousser les mauvaise herbes !
    Quand à moi depuis la naissance de mon potager cette année, je les chasse au purain d’orties !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.