Crapauducs fargussiens, le retour

Lu sur le site du Parc Naturel Régional:  à partir du 22 février, le Parc remet en place le dispositif du crapauduc à Auffargis.

"L’équipe " nature et environnement " du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse a, notamment, pour mission la préservation des milieux naturels et de la diversité des espèces animales et végétales sur l’ensemble des 21 communes qui constituent le Parc.

Ainsi, depuis 1994, une action de protection des amphibiens, sur la route d’Auffargis au lieu-dit " l’étang des vallées ", a été mise en place. Il s’agit, en particulier, de préserver les crapauds, grenouilles et tritons contre l’écrasement par les voitures circulant sur la route. Ces animaux quittent leur abri hivernal (trous dans le sol en forêt, litière de feuilles) au mois de février pour rejoindre un point d’eau où les mâles et femelles vont s’accoupler et pondre des œufs. Au lieu-dit " l’étang des vallées ", la route départementale n°24 barre le chemin de migration entre l’abri hivernal et l’étang de reproduction. Une véritable hécatombe avait donc lieu tous les ans ! Suite à la mise en place du dispositif de barrière temporaire, tous les animaux sont dorénavant sauvés de l’écrasement.

Le dispositif de barrière consiste en l’installation d’une bâche plastique sur 300 mètres linéaires de chaque côté de la route. Derrière celle-ci, une soixantaine de seaux sont partiellement enterrés. Au moment de la migration, les animaux longent la bâche puis tombent dans un des seaux. Quotidiennement, un personnel technique possédant une autorisation préfectorale récupère les individus puis les relâche immédiatement de l’autre côté de la route après avoir identifié l’espèce et le sexe de l’amphibien " piégé ".

Informations complémentaires : Que vous soyez membre d’une association, responsable d’une école ou tout simplement curieux de nature, n’hésitez pas à prendre contact auprès de la mission « nature et environnement » du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse pour participer soit au chantier, soit aux relevés quotidiens. T. 01 30 52 09 09 – ICI"

Lire ICI le passionnant résultat de l’opération amphibiens 2006.

Non ce ne sont pas des crapauds. Juste des cousines…

6 commentaires sur “Crapauducs fargussiens, le retour

  1. Ça fait du bien au coeur et ça met le sourire une nouvelle comme ça. Pendant que S et S s’empoignent, pendant qu’on file à 300 à l’heure, il existe un lieu dans les Yvelines où des gens ont pensé à sauver des batraciens, et le font chaque jour, un seau à la main… C’est doux, paisible, ça donne envie d’aimer tout le monde !

  2. Merci, super commentaire tendre ! Et oui ! Et nous serons je l’espère plusieurs sur le terrain qu quotidien pour éviter cette année encore le massacre des petites bêtes.

  3. Encore une belle info, je pensais que les amours commencaient au début du printemps, mais non !
    Et la photo des belles cousines… elle vient du coin ?
    Y’a vraiment beaucoup de douceur dans notre p’tit coin Merci

  4. Voui Ginette les "cousines" sont du coin, elles croassent à qui mieux mieux dans les rigoles du secteur, ça vaut le détour, visuel et sonore et, comme le dit si bien esKaloO, on les admire !

  5. est-ce le 7 avril que je dois participer au relever des batraciens ? A quelle heure et ou? merci.
    vous avez mon adresse à rambouillet.

  6. Pour Michèle Chalet, adressez-vous directement au PNR ICI pour ces détails. Bons crapauds !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.