Un papi, deux papis, trois papillons…

Compter les papillons ? Pas le temps !!!
Mais si, souvenez-vous, ici !



Voici la suite: "…Les papillons commencent à se faire moins nombreux, mais il est toujours possible  de faire de belles observations… Les Belles-Dames (vanessa cardui, NDLR), nombreuses cette année, restent bien présentes et devraient faire le bonheur des jardins pendant encore quelques semaines, voire un mois ou deux si le temps le permet. Vous pourrez d’ailleurs découvrir dans la Lettre d’information du mois de septembre…."

Quelques trucs pour "appâter les papillons" à mettre en réserve pour le prochain printemps"
[y’a l’temps ? Oui sauf si on jette à coup d’oeil à la liste des "trucs à faire"…]

"Chez les papillons, l’odorat est un sens essentiel. Il permet de repérer la nourriture, de localiser la plante idéale pour la ponte, ou encore de reconnaître son partenaire. Il est possible de profiter de ce « nez » aiguisé pour les allécher et ainsi mieux pouvoir les observer.

  • Pour les papillons de jour, au choix :

– Mélanger 1 cc. de miel, 1 cc. de sucre, 1 pincée de sel et un peu d’eau pour délayer le tout,
– Faire tremper une ficelle de coton (30 cm) dans un peu de vin rouge saturé de sucre et de miel, puis suspendre la ficelle à un arbre.

  • Pour les papillons de nuit, au choix :

– Mélanger une mixture de bière de malt, de sirop, de compote de pommes et un peu de rhum,
– Mélanger une mixture de vin rouge, de sucre et de compote de pommes,
– Mélanger une mixture de sucre roux et de rhum,
– Associer des fruits bien mûrs avec du sucre, un peu de bière et de vin rouge, le tout ayant macéré pendant deux jours.

Ensuite, il suffit d’imbiber une serviette en papier (non parfumée) ou une feuille d’essuie-tout avec la mixture choisie. Puis, placer cette serviette dans un gobelet en plastique lui-même fixé sur un bâton. Cette « fleur artificielle » est alors fixée dans une haie ou une plate-bande… Les mixtures épaisses sont badigeonnées sur des branches. Les breuvages peuvent être également versés dans des coupelles. Les périodes les plus favorables sont le début du printemps et les mois d’août à octobre. Maintenant, à vous d’observer ! ". Lire la suite ici.

Voir aussi ici un autre site papillonnant.

On peut quand même se poser la question suivante: le papillon sera-t-il pompette après un tel régime ??? De plus, dans la liste des "trucs à ne pas faire", noter aussi que Noé conservation ne conseille pas la mise en place du buddleia (abre à papillons), arbuste considéré comme envahissant en nos régions… Mauvaise nouvelle n’est-ce pas, nous en avons (presque) tous un, l’essentiel étant apparemment d’en limiter la propagation !

Un commentaire sur “Un papi, deux papis, trois papillons…

  1. J’ai d’abord cru que c’était un article sur l’art d’être grand père ou sur une vielle chanson (« au lycée papi,…. »).
    Mais je confirme : Les belles dames étaient nombreuses en nos jardins cette année et ont fait bien des heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.