Bosquets et remises de chasse

On peut lire sur le site du Parc Naturel quelques explications sur les remises de chasse: "…Sous l’Ancien Régime, des bosquets ont été plantés sur les plateaux, à des fins cynégétiques. Ces remises servent de refuge pour la faune, sangliers et cervidés, notamment le chevreuil, qui traversent la plaine agricole et de repère pour les chasseurs. Nombreuses autour de Saint-Benoît, elles fractionnent l’espace agricole et ont un impact paysager important, témoignant des pratiques d’un territoire longtemps lié à la chasse… Les remises de chasse se reconnaissent par leurs formes géométriques aux limites nettes. Ces masses hautes et opaques de feuillus (chênes, charmes) fragmentent la plaine agricole."

Un des impacts positifs des remises est la possibilité d’une halte pour les oiseaux. Vous souvenez-vous des grands remembrements, notamment en Bretagne, où l’on ne comptait plus le nombre d’oiseaux morts d’épuisement en tentant de traverser les interminables mornes plaines désormais sans haies, sans vieilles maisons et batisses, etc…

2 commentaires sur “Bosquets et remises de chasse

  1. Non je ne trouve pas. Du moins j’espère que non car il semble que tout chasseur (et je n’en suis pas ni n’en serai !) doit plutôt se réjouir d’avoir plus de bêtes qui circulent ? En fait je ne sais même pas si on a le droit de chasser dans une remise ? Quelqu’un aurait-il la réponse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.