Plus le poisson est mort, moins il est vivant

15 avril 2009, 15h30 : je suis informée par un coup de téléphone d’une catastrophe en cours. Locale certes, la catastrophe mais quand même ! Il aurait suffit de si peu pour l’éviter… Ceci vu de ma fenêtre car, définitivement, je suis et je reste totalement extérieure et imperméable aux conflits d’intérêts, pressions et autre politiques locales. Cela dit, il se peut que les intervenants potentiels aient été débordés ce jour-là, ou suffisamment peu nombreux pour que la communication ne passe pas. Créer des postes afin que le travail soit effectué dans de bonnes conditions, ça vous dit quelque chose en ce moment ???

Dans le cadre de (entre autres) la « réhabilitation de la chambre de vidage du haricot de l’étang du Perray-en-Yvelines » (la demi-lune en contrebas), le SMAGER (Syndicat Mixte d’Aménagement des Etangs et des Rigoles) a procédé  ces jours-ci à un lâcher d’eau pour vider ledit haricot.  Chouette ! Un étang rénové, entretenu, colmaté je ne sais quoi encore, c’est parfait. Bien évidemment des travaux sont effectués régulièrement. Bravo. Mais pourquoi diable laisser se déverser des milliers de poissons gros et petits dans le ru en contrebas, sachant que les eaux ne peuvent en aucun cas accueillir une telle population ni la nourrir, sachant que, si certains d’entre eux survivront en se frayant un chemin par le ru jusqu’à celui des Vaux de Cernay, plus de 90% de poissons (gardons, perches franches et grémilles principalement, puis sandres, brochets, tanches et brèmes) rejetés mourront rapidement.

Etang du Perray, demi-lune au mois de févrierAu cours de la journée d’hier un des intervenants a « vu » environ 400 poissons, morts ou vivants. Environ 15 kilos de poissons ont été remis dans l’étang (où beaucoup sont morts car déjà parasités). Equipés  de matériel de pêche électrique, les intervenants auraient pu en sauver beaucoup plus lorsqu’il était encore temps (niveau d’eau de 20-30 cm dans la demi-lune, ci-contre photo du mois de février).

Avec un peu de chance, le message est passé et ce genre de catastrophe ne se reproduira plus.

Signé:  La fargussienne (bêtement) optimiste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.