Robert Benoist (Société Historique de Dourdan)

Si vous n’aviez pas vu passer ce fort intéressant commentaire de Bruno Durand  (Société Historique de Dourdan) sur CET article consacré à Robert Benoist, champion automobile, le voici à nouveau pour notre plus grand intérêt, qu’en pensez-vous ?

« Bonjour, j’ai consacré plusieurs centaines d’heures de recherche sur les 3 derniers mois de la vie de Robert Benoist, avant son arrestation du 18 juin 1944. Par l’intermédiaire de sa proche amie Charlotte Perdrigé, il avait installé son petit groupe de résistants (dont Denise Bloch et Jean-Pierre Wimille) dans une petite maison du village de Sermaise, près de Dourdan. Il s’était mis au service de la section de Dourdan du réseau « Vengeance ». Grâce aux liaisons radio de Denise Bloch avec Londres, de nombreux parachutages d’armes furent organisés en mai et juin. Il créa aussi sur place un groupe de maquisards, et mena de multiples actions avec eux, jusqu’à son arrestation. Le groupe de Sermaise tomba le lendemain de son arrestation, et une partie du groupe de Dourdan. Toute cette histoire a été publiée sur 56 pages, très illustrées, dans notre revue semestrielle n° 49, en 2005. Elle est toujours disponible, pour ceux que cela intéresse. Voir sur notre site web www.histoiredourdan.org (association loi 1901, à but non lucratif). A la suite de notre parution, la municipalité de Dourdan a découvert l’importance des actions de résistance de Robert Benoist dans cette ville, et a donné son nom à l’une des rues en 2006, au cours d’une cérémonie où la petite-fille de Robert Benoist était présente.

Bruno Durand,
Président de la Société Historique de Dourdan
« 

Deux trois quatre liens :

  1. OT de Dourdan
  2. Mairie de Dourdan
  3. Portail des dourdannais
  4. Mémoire 78

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.