Au royaume de la molasse

Petit séjour en Rhône-Alpes avec incursion in Isère par de jolies petites routes serpentant dans les douces collines entre rus et noyers. Une merveilleuse lumière d’automne nous conduit à Saint-Antoine, village « intimement lié à saint Antoine l’Egyptien dont les reliques, ramenées au temps des croisades, auraient eu la vertu de guérir le « Mal des Ardents ». Dès le XIIème siècle, les Hospitaliers accueillent pèlerins et malades et organisent les premiers « Hôpitaux civils ». Devenus Chanoines de l’Ordre des Antonins, ils se distinguent par leur science novatrice en médecine. Diplomates et conseillers auprès de grandes cours, ils étendent leur influence dans toute l’Europe (plus de 200 commanderies). L’abbaye, de style gothique flamboyant, est un vestige prestigieux de cette grandeur passée. » Plus ICI. En 1840, l’église fut classée monument historique par Prosper Mérimée. Dès le printemps, beaucoup d’animations, d’artisans, de visiteurs et de gens qui séjournent dans le secteur, plus à l’année la communauté de l’Arche, part intégrante des communautés fondées par Lanza del Vasto.

Porche Abbaye de Saint-Antoine, vu de la cour intérieureIntérieur de l'église abbatialeSaint-Antoine l'Abbaye

Eglise abbatiale de Saint-Antoine (Isère)

Et alors la molasse ? Lire LA une petite histoire de l’extraction de la molasse. Cette pierre s’érode énormément d’où l’ampleur des travaux de restauration partout où on la trouve.

Sur le chemin du retour vers la Drôme voisine, une merveille de panorama : la chaîne du Vercors enneigée !

Vercors - Le Grand Veymont, point culminant (2341m)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.